Page "Au fil de l'eau"
Retour au SOMMAIRE

 

église paroissiale inscrite, édifiée au moment du déclin de l'abbaye

 

Extrait de la fiche de proposition d’inscription de l’abbaye de Joucou au casier Archéologique en août 1947.

“Le monastère bénédictin de Joucou fut fondé en 873 sous le vocable de St Jacques. Il compta dix-neuf abbés, de 873 à 1433. Parmi ses dépendances connues, on peut citer: Marsa, Rodome, Mazuby, Niort, Galinagues, La Fajeolle, Mérial, Campagna, Fontanès, Aunat, Bessède, Le Clat, et parmi les localités disparues: Gebets (ruines d’église), Barrancou (église ruinée avec fresques) Nentilla.
En 1318, le pape Jean XXII unit les biens de Joucou à la Collégiale de Saint Paul de Fenouillet. Toutefois le monastère subsista jusqu’en 1459; la fin de l’abbaye est marquée par la nomination de Jean de Lévis (1459) comme administrateur perpétuel, par une bulle du pape Pie II.
Une église paroissiale ayant été construite dans le village, l’ancienne abbatiale fut abandonnée et annexée au presbytère; l’ancien jardin de ce presbytère, correspondant à la nef, est resté communal tandis que l’abside a été vendue à un particulier.”

On peut ajouter, en se référant au Bulletin de 1936 de la société scientifique de l’Aude, à Gallia Christiana et aux Mémoires de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne (1989-90), que les archives communales de Belvis font mention dès 814 du “Conventus Redensis in honorem Sancti Jacobi”, et qu’en 873, une charte par laquelle l’archevêque de Narbonne, Sigebadus consacre l’église de Formiguères, mentionne le clerc Bartholomé de Joucou. On peut également ajouter à la liste des dépendances de l’abbaye mentionnée dans la fiche d’inscription au casier archéologique, Rieutort, Puyvalador, Anglade, Rouch Réal, Fontrabiouse, Espouzouille, Anglèa, Castillou et Formiguères.

Pour en savoir plus reportez-vous à notre page historique "Au fil du temps"

 

L'intérieur de l'abside de l'église abbatiale tel qu'elle était en 1995. Depuis la voute s'est effondrée. Actuellement l'association "Les Amis du Rébenty" est en train de la restaurer.

 

 

Retour au SOMMAIRE